+ 33 6 75 57 20 85 michelhelyjoly@gmail.com

« La chercheuse Brene Brown a passé plus de dix années à étudier, à l’Université de Houston, des sentiments comme la honte, la vulnérabilité, le courage et le mérite. Elle nous démontre que plus on se plaint, moins on se responsabilise, et inversement. Si nous avons l’habitude de nous plaindre, si nous y consacrons notre temps et notre énergie, nous nous privons de notre pouvoir d’agir. Nous nous départissons de la ténacité et du courage d’assumer nos responsabilités. C’est nocif pour nos relations avec les autres, car lorsque nous nous plaignons, nous ne sommes plus en mesure de ressentir de l’empathie. Nous n’écoutons plus que nous-même, car nous utilisons tout notre cerveau pour identifier un coupable (autre que soi, bien sûr). « Je n’ai pas assez de temps, d’argent, de personnalité, d’énergie, d’intelligence… C’est un trop grand changement. Qu’est-ce que les autres vont en penser, ils n’accepteront jamais, ne me laisseront pas faire… ? Impossible de changer dans ces conditions. Il trop tard pour moi, mais précédemment, ce n’était pas envisageable à cause de mon conjoint, mon boss, mes parents, mes voisins… Je ne sais pas à qui m’adresser. Tant de personnes ont essayé avant moi sans réussir ; je n’ai aucune chance. Ce n’est pas dans mes gènes… » Nous sommes capables d’une créativité exceptionnelle pour nous trouver de « bonnes » raisons de ne même pas tenter ce que nous avons envie ou besoin de faire. C’est l’une des principales barrières entre notre réalité actuelle et celle à laquelle nous aspirons. » extrait de Osez plus, vivez mieux